Discours

DISCOURS DU PRÉSIDENT DE LA CHAMBRE D’AGRICULTURE, DES PÊCHES, DE L’ELEVAGE ET DES FORÊTS DU CAMEROUN : MARTIN PAUL MINDJOS (PARRAIN DU SIPAGE)

Le Salon International des Professionnels de l’Agriculture, la Gastronomie et l’Elevage (SIPAGE) nous donne l’occasion de rassembler des acteurs en provenance de divers pays, tels les vendeurs et négociateurs professionnels, acheteurs et investisseurs, les managers dans l’innovation avec leurs projets, produits et services, les grands opérateurs des différentes chaines de valeurs agropastorales, les grands opérateurs de la chaine de valeur alimentation. L’on devrait s’attendre à voir arriver dans le territoire national des engins agricole construits avec des technologies récentes c’est-à-dire plus robustes et moins gourmandes en consommation d’énergie, des machines et équipements de pointe pour une agriculture de nouvelle génération, des experts internationaux de renom, des programmes de financement internationaux plus adaptés aux pays émergents, la présence de nouveaux organismes englobant agriculture-élevage-pêche-forêt-bambou, des opérateurs dans la construction mécanique, fabrication du matériel agricole, la production halieutique de qualité, l’élevage de lapin, poulet, porc, escargot, vers blancs, champignons…
Nous souhaitons à nos professionnels et aux populations de tirer le maximum de profit pour cette opportunité qui se présentera tous les ans et de s’attendre à épouser de nouveaux concepts dans l’habitude de produire, de transformer et de commercialiser.
Le SIPAGE devrait aussi initier et soutenir les petites foires agricoles locales et régionales pour susciter les vocations d’agriculteurs au sein de la population jeune, contribuant ainsi à lutter contre la débauche et l’exode rural galopant.
Merci à vous

DISCOURS DU MINISTRE DE L’AGRICULTURE ET DU DÉVELOPPEMENT RURAL : GABRIEL MBAIROBE (PARTENAIRE INSTITUTIONNEL GOUVERNEMENTAL)

Le train de la croissance économique est sur les rails. Son parcours emprunte les voies de l’or vert. L’Agriculture est en passe de devenir l’un des leviers essentiels de notre économie nationale. Au Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, nous gardons le cap sur notre mandat : l’élaboration, la planification et la réalisation des programmes gouvernementaux relatifs à l’agriculture et au développement rural, tout comme, l’encadrement, nécessaire à la protection des différentes spéculations dans toutes les filières ; la promotion de l’autosuffisance alimentaire, entre autres, mais surtout, la recherche des voies et moyens pour faire de l’agriculture, une économie réelle. Il s’agit là, d’un challenge énorme, assurément ! Car, il va falloir conduire à terme les politiques publiques novatrices en la matière, et ajuster, sans doute, avec les réformes conséquentes, à travers une réorganisation structurelle appropriée qui garantisse la transition dans le domaine agricole, de la force ouvrière à la force industrielle. Il en découle un challenge, celui de gagner le pari de la mobilisation tous azimuts de tous les acteurs concernés. Cela doit passer par les vecteurs de la communication, pour parvenir à la mutation de notre agriculture en une agriculture de seconde génération. La communication dans son rôle de facilitation et de vulgarisation doit frayer les chemins et les voies de sortie de l’ignorance et de l’obscurantisme pour déboucher sur une véritable révolution des mentalités. Aller à la conquête de la richesse que représente la valorisation de la terre, développer des techniques modernes de production, encadrer la main d’œuvre, nourrir la population, conquérir de nouveaux marchés. La communication est appelée à nous offrir, l’une de nos vitrines, mieux encore, l’un des leviers de notre action.
Le SIPAGE constitue par conséquent un cadre idoine d’échanges de savoirs et technologies, pour une transformation réelle des paradigmes de révolution agricole.